Fête des pères / Greg Olear

 

Fête des pères Greg Olear
Editions Cherche Midi 412 pages

Un grand remerciement aux éditions Cherche Midi et au site NetGalley de m’avoir permise de lire ce roman.

Mon avis :

J’ai adorée, que ce soit le style d’écriture, l’humour, le réalisme et l’histoire. J’ai surtout beaucoup aimée le fait que le point de vue soit celui du père au foyer et non de la mère au foyer. Mais que ce soit le père ou la mère, les joies d’être parent au foyer avec tout ce que ça implique.

Ce fut un véritable plaisir et moment de détente, j’ai beaucoup rigolée car rare sont les romans qui décrive avec autant d’exactitude la vie (les tracas) de parent au foyer. Le réalisme de certaines scènes m’a énormément fait sourire. Les seuls points négatifs à ce roman sont les trop nombreux points de référence aux diverses séries et autres, et le bla bla autour des actualisations de statut Facebook qui pour moi n’apportent rien de plus à l’histoire à part un temps mort qui ne demande qu’à être sauté.

« Hier, par exemple, Roland est entré dans une colère noire parce que Maude refusait de lui laisser voir le caca qu’elle venait de faire »

« Oh mon dieu, m’exclamé-je. Comment tu as fait pour sortir ça de ton corps ? C’est le plus gros caca que j’aie jamais vu ! »

Nous allons traverser avec lui ses doutes, ses crises et son quotidien de papa au bord de la crise existentielle, car oui la vie de parent au foyer est dure, parfois psychologiquement épuisante et pourtant tellement d’amour, et surtout dans ce roman, on se rend bien compte qu’avec deux enfants, on n’a pas vraiment le temps de se pencher sur nos problèmes.

J’ai adorée passer ses 24h avec ce papa qui m’a tellement émue mais tellement fait rire.

Résumé : 

Sa femme partie en déplacement professionnel, Josh Lansky, scénariste, doit rester une semaine seul avec ses deux enfants en bas âge. Jusqu’à ce vendredi, il a réussi, tant bien que mal, à gérer l’essentiel : les petits sont toujours vivants, lui-même a survécu à Dora l’exploratrice, et n’a pas encore totalement pété les plombs. Mais lorsqu’il apprend par hasard que son épouse lui est peut-être infidèle, il ressent soudain le besoin urgent de faire une pause. Comme si c’était possible !


Facebook : Maman-tu-lis-quoi
Livraddict : maman-tu-lis-quoi
Babelio : maman, tu lis quoi ?
Instagram : mamantulisquoi
Goodreads : maman tu lis quoi ?
BookNode : mamantulisquoi
Mylibrary : mamantulisquoi
Twitter : mamantulisquoi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s