Hellraiser / Clive Barker

Hellraiser Clive Barker
Editions Folio 160 pages

Mon avis :

Regarder moi cette magnifique couverture, en tant que grande fan de films d’horreur ce livre me tentai depuis une éternité, et Misslolobook me l’a offert dans le swap fais moi peur.

Mais la grosse déception ! Je pense que j’en espérai trop, tout n’est qu’effleurer, suggérer, rien ne fait vraiment peur, aucune tension ne s’est dégagé du roman.

En même temps avec 160 pages … je m’attendais à rentrer tout de suite dans le vif du sujet, l’histoire est longue, le début était pourtant prometteur, on y découvre Franck, un homme blasé par la vie et qui cherche de nouveaux plaisirs, celui-ci essaye d’ouvrir une boite, qui selon une légende révèlerai un monde de plaisirs extrême ; mais tout ne se passe pas comme prévu, ce monde n’est pas vraiment celui du plaisir, mais celui de la douleur et de la torture.

Quelques années plus tard, on suit un couple qui emménagent dans la vielle demeure de la mère de Rory, celui-ci emménage avec sa femme Julia, qui n’éprouve plus beaucoup de sentiments pour celui-ci, tout n’est que façade. La vielle demeure rappel à Julia l’aventure qu’elle a eue avec le frère de Rory, Franck, disparu depuis la veille de leur mariage.

Un jour, Rory se blesse, du sang coule dans la chambre ou Franck a ouvert le passage vers ce monde, celui-ci en profite pour s’évader et demander de l’aide à Julia, car Franck n’est pas revenu intact physiquement, il a besoin de sang.

Résumé : 

Il avait enfin résolu le puzzle de la boîte de Lemarchand.
Il se tenait sur le seuil d’un nouveau monde de sensations exacerbées. D’ici quelques instants, les Cénobites – qui ont passé l’éternité à la recherche de la sensualité ultime – seraient là. Ils allaient pouvoir lui révéler les secrets les plus sombres qui le transformeraient pour toujours.
Mais avec les plaisirs les plus exquis viendront une douleur sans pareille.
Afin d’échapper à ses tortionnaires, et de retourner dans son monde, il allait avoir besoin de l’aide de sa belle-sœur, Julia, la femme qui l’aimait. Mais par-dessus tout, il allait avoir besoin de sang…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s