Le jour où j’ai rencontré Digby / Stéphanie Tromly

Le jour où j’ai rencontré Digby Stephanie Tromly
Editions Fleurus 473 pages

Je remercie chaleureusement les éditions Fleurus pour l’envoi de ce roman.

Mon avis :

Un Sherlock Holmes en herbe qui m’a beaucoup fait rire.

J’ai véritablement adoré ce livre, mais surtout le personnage de Digby. Celui-ci m’a fait beaucoup pensé à Sherlock Holmes, voyant petites choses auxquels personne ne fait attention. Il m’a vraiment fait rire et je me suis beaucoup attaché à lui, son passé, la disparition de sa petite sœur, Sally, lorsqu’il avait 7 ans.

Zoé, a cause du divorce de ses parents, est venue emménagée avec sa mère dans une petite ville, une jeune fille sérieuse, qui va devoir faire sa rentrée dans une nouvelle école et se faire de nouveaux amis, jusqu’à sa rencontre avec Digby. Elle va se retrouver prise au jeu de l’enquête mené par Digby pour connaitre ce qu’il est arrivé à la sœur de Digby mais aussi, plus récemment à Marina, une lycéenne portée disparue dans les mêmes circonstances que Sally. Les nerfs de Zoe sont mis à rude épreuves avec les idées toujours plus folles et dangereuses de Digby, mais au final, Digby est pour elle une bouffée d’oxygène qui lui permet de se remettre en question.

Le roman, malgré son côté jeunesse, entre vie de lycée et amours reste une très belle enquête et surtout le premier d’une série que je lirai avec plaisir. A la manière des romans de Conan Doyle, les pièces du puzzle ne nous apparaitront à nous lecteur, que sur les derniers chapitres.

Bref je conseille ce roman à nos chers adolescents, entre le léger de la vie sociale du lycée et enquête sérieuse sur des enlèvements.

Résumé : 

Zoé Webster, 16 ans, ne cherche pas les ennuis… Elle les attire malgré elle ! Après le divorce de ses parents, Zoé et sa mère déménagent. Nouvelle maison, nouveau quartier, nouvelle école. Comme elle le dit elle-même, elle passe la moitié de son temps à se poser des questions sur son futur et l’autre moitié à envisager l’intérêt du maquillage et des régimes. Toutes ces questions restant bien entendu insolubles. Elle rencontre Digby, un adolescent énigmatique qui semble avoir pour principe de sécher tous les cours et d’être un justicier des temps modernes. Sa devise dans la vie : « La vérité est presque toujours décevante. » Marina Miller, une fille du lycée, disparaît mystérieusement. Volatilisée. Digby décide de mener l’enquête et d’entraîner Zoé dans cette folle aventure. Huit ans auparavant, Sally, la petite sœur de Digby, a été elle aussi enlevée et n’a jamais été retrouvée…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s