Noir Sanctuaire / Douglas Preston & Lincoln Child

Noir Sanctuaire Douglas Preston & Lincoln Child
Editions L’Archipel 432 pages

Je remercie les éditions L’Archipel pour l’envoi de ce roman.

Mon avis :

Époustouflant, je n’en reviens pas du rebondissement final et j’ai tellement envie de lire la suite !

Ce roman est le 16ème tome de la saga « Les enquêtes de l’Inspecteur Pendergast », même si je conseil d’avoir lu les autres tomes afin de bien comprendre les subtilités de l’histoire, ce qui n’est pas mon cas, ce tome peut tout à fait être lu indépendamment des autres.

Le style des auteurs n’est plus à vendre, comme d’habitude la lecture est fluide et l’écriture maîtrisée. Les pages se tournent sans problème, on a aucun mal à se prendre au récit, l’accroche est total dès le premier chapitre.

Le rythme est soutenu dès les premiers chapitre ou l’on suit Proctor dans sa poursuite des personnes ayant enlevés Constance, pour se calmer sur les prochains chapitres ou quelqu’un qu’on croyait mort refait surface et aux chapitres où nous suivons Constance qui s’est retirée du monde mais qui n’est pas seule dans les souterrains, une personne que jamais elle ne souhaitait revoir va lui faire une déclaration pour le moins inattendue. Et les revirements de situation ne vont cesser pendant toute la lecture, jamais la tension n’est relâchée, les personnages sont pleins de surprise. Je ne pensais pas que le personnage de Constance me surprendrait à ce point.

Je n’ai qu’une hâte, découvrir ce que deviendrons les personnages que nous avons quittés précipitamment dans ce tome et il est certain que les tomes précédents viennent de grimper en bonne place dans ma pile à lire.

Pour finir je recommande à 100% ce roman, allez-y foncez !

Résumé : 

Après une mauvaise rencontre dans les marais d’Exmouth, Massachusetts, l’agent spécial du FBI Aloysius Pendergast est porté disparu…
Bouleversée par la perte de son protecteur, Constance Greene se retire dans les souterrains du manoir de Pendergast, au 891 Riverside Drive, à New York, où une bien mauvaise surprise l’attend…
Diogène, le frère cadet d’Aloysius, que tout le monde croyait mort, fait sa réapparition et réussit à convaincre la jeune femme de le suivre sur une île mystérieuse.
Sur place, il lui fait visiter son sanctuaire, un petit temple à colonnades aux hautes fenêtres munies de vitres anthracite, où il collectionne les souvenirs de tous ses crimes et forfaits.
Croyant à un enlèvement, Proctor, l’indéfectible majordome de Pendergast, s’est lancé à leur poursuite, mais il semble toujours avoir un coup de retard sur Diogène.
Quels sont les noirs desseins de ce dernier ? Pourra-t-il enfin se venger de son aîné à qui il voue une haine farouche ? À moins que Constance ait elle aussi échafaudé un plan machiavélique…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s