Book Haul Juillet 2017

15 romans et 2 BD ! On peut dire que j’ai été raisonnable, non ?

#Help / Crowley Snéad (éditions France Loisirs)
Attention à ce que vous dévoilez sur Internet… Claire, une jeune inspectrice enceinte de six mois, enquête sur la mort d’une mère célibataire dont la vie sociale se résumait à la fréquentation d’un forum d’entraide pour jeunes mamans. Mise au repos forcé, Claire s’inscrit à son tour sur Netmammy.com…

Les courses / Russell Wangersky (éditions France Loisirs)
Depuis le départ de sa femme, après dix-huit ans d’un mariage calamiteux, Walt, la cinquantaine légèrement bedonnante, vit seul. Pas d’amis, pas de vie sociale. Ce qu’il aime : déambuler la nuit dans les rues de sa ville et, de temps en temps, aller à la pêche dans des coins isolés. Walt est aussi collectionneur, quoique d’un genre particulier : agent d’entretien dans un supermarché, il récolte les listes de courses que les clients jettent dès les caisses passées. C’est devenu un hobby : ramasser ces listes et essayer de se faire une idée de la vie de leurs propriétaires. Ensuite, il aime bien vérifier s’il est tombé juste, jusqu’à s’introduire en douce chez ceux qui ont éveillé sa curiosité… Walt a-t-il seulement une petite manie inquiétante mais inoffensive ? Ou pourrait-il être à l’origine de la disparition de plusieurs femmes de la région ?

La compassion du diable / Fabio M. Mitchelli (éditions Milady)
1963 – Une nuit dans l’Ohio… impulsive. Suivront des corps, dans des barils en plastique. 1981 – Deux enquêteurs, hantés par leur passé. Le cannibale de Cleveland… et vous. Votre compassion… celle pour le diable.

Ne prononcez jamais leurs noms / Jacques Saussey (éditions du Toucan)
« Le train roulait de plus en plus vite. Il passa sur un aiguillage qui le fit tanguer comme un navire pris dans les vagues d’un chenal agité par le vent. Les yeux écarquillés de Karine s’abaissèrent vers le plancher. Sous le siège 66, la poignée du sac avait basculé en pleine lumière. Elle s’accroupit et le tira vers elle, et ce fut soudain comme si elle avait pu voir au travers du tissu. Comme si cette forme oblongue qui le déformait lui avait murmuré quelques mots funestes à l’oreille. Elle eut juste le temps de prendre une profonde respiration pour pousser un hurlement. Et puis le monde s’éteignit dans un grand éclair blanc. » Ne prononcez jamais leurs noms est la sixième enquête du Capitaine Daniel Magne et du Lieutenant Lisa Heflin. Certainement la plus dangereuse…

Brutale / Jacques Olivier Bosco (éditions Robert Laffont)
Elle est jeune. Elle est belle. Elle est flic. Elle est brutale.
Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d’horreur. Les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l’arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris.
Que veulent-ils ? Qui est cet « Ultime » qui les terrorise et à qui ils obéissent ? Face à cette barbarie, il faut un monstre.
Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.

Le Polar de l’été / Luc Chomarat (éditions La manufacture de Livres)
Notre héros est un écrivain de polars. Pas très célèbre, « ses tirages n’atteignent pas les mêmes chiffres que Douglas Kennedy. » En vacances en Corse en famille et un couple d’amis, il discute de lectures et alors lui vient une idée ou plutôt une vision : il va écrire un plagiat de Pas de vacances pour les durs, de Paul Terreneuve, un polar hard-boiled des années soixante complètement oublié qui trônait au milieu des livres aux couvertures suggestives dans l’enfer de la bibliothèque de son défunt père. Ce polar représenta, très tôt dans sa vie, « un idéal impossible à atteindre ». En le modernisant, il ne peut que cartonner, devenir un phénomène de librairie : le polar de l’été. Ne reste plus qu’à retrouver ce livre, indisponible et disparu…Aucune trace sur le net, à croire que ce roman n’a pas existé…Quittant sa famille et ses amis, il part à sa recherche dans la maison familiale où il va affronter sa mère qui ne sait plus ce qu’elle a fait du livre, enquêter sur les traces de son enfance et de l’histoire familiale pour trouver ce satané polar de l’été qui se dérobe à chaque fois à sa quête. Son enquête ou plutôt sa quête, va l’amener à croiser et à se confronter à tous ceux qui ont pu avoir ce livre en main. Luc Chomarat nous propose un roman drôle et profond qui parle de l’enfance, de la famille et bien-sûr de la création littéraire. Grâce à son écriture inclassable cette quête d’un homme sur les traces de son passé se lit aussi comme un roman à suspense fantastique.

La vallée des ténèbres / Peter Robinson (editions Le livre de poche)
 » Comme il s’approchait de la fleur – un sabot de Vénus, à n’en pas douter -, Neil Fellowes perçut une odeur écœurante et faillit suffoquer. Des branches obstruaient le passage. Il commença à les dégager mais n’avança pas davantage. Là, sous un camouflage improvisé, se trouvait l’origine de l’odeur : un corps humain… Neil remarqua deux choses : il semblait animé, la chair ondulait littéralement – et il n’avait pas de visage.  » Pour les habitants de Swainshead, un paisible village du Yorkshire, cette macabre découverte ressemblait étrangement au meurtre, jamais élucidé, qui avait, cinq ans plus tôt, plongé la région dans la terreur. Pour l’inspecteur Banks, les suspects ne manquaient pas – avec une prédilection, toutefois, pour l’amie d’un notable local, qui s’était évanouie dans la nature après le premier meurtre, puis avait refait surface au Canada où elle avait fréquenté la nouvelle victime. Quelqu’un dans l’ombre faisait tout pour brouiller les pistes et ralentir l’enquête. Crimes passionnels ? Affaire de chantage ? Suicide assisté ?… Cette fois-ci, l’inspecteur Banks n’est pas près de sortir du labyrinthe.

Meurtres au potager du Roy / Michèle Barrière (éditions Le livre de poche)
Château de Versailles, mai 1683.
La mode est aux jardins. Louis XIV raffole des légumes primeurs : asperges, petits pois, melons… Au Potager du Roy, puis chez un maraîcher du quartier de Pincourt à Paris, des champs de melons sont vandalisés, des jardiniers assassinés. L’existence d’un complot ne fait aucun doute. Benjamin Savoisy – premier garçon jardinier du Potager – mène l’enquête dans les coulisses de Versailles, où officient cuisiniers et maîtres d’hôtel.
Elle l’entraînera jusqu’en Hollande, grande puissance coloniale réputée pour son commerce. Saura-t-il déjouer les manoeuvres de séduction, percer à jour les traîtrises ? Dans ce quatrième tome des aventures de la famille Savoisy, Michèle Barrière mêle une fois encore avec bonheur histoire, gastronomie et intrigue policière.

Le grand marin / Catherine Poulain (éditions Points)
Une femme rêvait de partir. De prendre le large. Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d’un de ces bateaux qui s’en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures… C’est la découverte d’une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. À terre, elle partage leur vie, en camarade. Traîne dans les bars. En attendant de rembarquer. C’est alors qu’elle rencontre le Grand Marin.

Le sang de la forêt / Serge Tachon (éditions Cairn)
Dans le département des Landes, en 1950, la vie rurale est difficile. Voici que débarquent Gisèle, jeune veuve accompagnée de sa belle?fille Hélène. Si Gisèle est acceptée par la communauté d’Ygos?Saint?Saturnin, petit village au coeur de la forêt, il n’en n’est pas de même pour Hélène, presque adolescente. Les gens la trouvent bizarre. Les plus gentils disent que c’est une arriérée, à cause d’un physique atypique. Les autres y voient le présage de malheurs imminents. Coïncidence troublante : depuis son arrivée, une série de meurtres étranges secouent ce village pourtant si tranquille. Le commissariat de Mont?de?Marsan prend l’affaire en main. L’enquêteur, un homme pragmatique arrivera?t?il à comprendre ce qui motive cet assassin sans pitié ? Et si la réponse se trouvait dans le passé souvent douloureux de ces villageois apparemment sans histoires ?

Les mystères d’Illbarritz / Elie Durel (éditions Geste)
Au sommet de la colline de Handia, entre Bidart et Biarritz, trône le mystérieux château d’Ilbarritz construit à la fin du xixe siècle par le richissime baron Albert de l’Espée. Cette surprenante demeure et les multiples bâtisses qui couvraient le relief constituaient une véritable cité interdite sur un domaine de plus de 60 ha. Misanthrope et pervers narcissique, le propriétaire des lieux, a fait l’objet des rumeurs les plus folles et les plus inquiétantes au point d’être comparé à Barbe bleue. Depuis les années 1920, de la cité interdite d’Ilbarritz il ne reste plus que le château qui a connu bien des vicissitudes, avec les heures sombres de la Seconde Guerre mondiale et son cortège de drames. Dans les années 1950, il a été squatté par une bande de marginaux cosmopolites impliqués dans les meurtres d’un officier américain de l’US Air Force et de sa maîtresse française. Dans un contexte de guerre froide entre l’URSS et les États-Unis, l’intervention d’un espion soviétique et de son « arme fatale » était de nature à aggraver les tensions déjà vives entre les deux Blocs.

Tu devras choisir / Samantha King (éditions City)
Ce jour-là, Aiden et Annabel s’apprêtent à fêter leur dixième anniversaire quand on sonne à la porte. C’est un homme, le visage masqué, une arme à la main. Il menace les enfants et force Madeleine, leur mère, à faire un choix impossible : lequel de ses deux jumeaux va vivre, lequel va mourir ? Quelques semaines après le drame, Madeleine se réveille à l’hôpital. Elle n’a que des bribes de souvenirs de ce jour terrible. Deux tirs de revolver. Elle qui rampe dans l’herbe. Et du sang, beaucoup de sang. Peu à peu, Madeleine tente de reconstituer le fil des événements. Et si le tueur ne s’en était pas pris à sa famille par hasard ? En exhumant les secrets de ceux qu’elle croyait connaître, elle comprend aussi que la menace est toujours là. Plus que jamais.

Le Ferry / Mats Strandberg (éditions Bragelonne)
Ce soir, mille deux cents passagers se réjouissent de faire la traversée maritime entre la Suède et la Finlande, à bord du ferry luxueux qui les emporte sur la mer Baltique. L’espace de vingt-quatre heures, ils abandonnent derrière eux leur vie quotidienne et se laissent aller à être quelqu’un d’autre. Mais le mal rôde à bord. Et au cœur de la nuit, au milieu de la Baltique, il n’y a pas d’échappatoire possible. Surtout quand tout contact avec la terre ferme est mystérieusement coupé…Si face à l’adversité certains se comportent en héros, cette nuit fatidique fait parfois surgir le pire chez d’autres – et à mesure que les disparitions inexplicables s’enchaînent, il devient vital que le ferry n’arrive jamais à destination…
Bienvenue à bord du Baltic Charisma.

Nailbiter tome 1 : Le sang va couler … / Joshua Williamson & Mike Henderson (éditions Glenat)
L’enfer a un nom…
Buckaroo, Oregon, a donné naissance à 16 des plus dangereux serial killers des États-Unis. Cette ville nourrit l’obsession de Caroll, profiler au FBI, depuis que le dernier « boucher de Buckaroo », Edward « Nailbiter » Warren, a été acquitté au tribunal et lui a filé entre les doigts. Comment une si petite ville a pu voir émerger tant de meurtriers ? Finch, agent à la NSA, doit rejoindre Caroll pour élucider cette énigme sur place. Mais quand il arrive, son ami a disparu. Et le seul qui peut l’aider à le retrouver n’est autre que le diable en personne : Warren.

Lettres de chair / Peter James (éditions Fleuve)
L’appel de sa fiancée, Logan Somerville, hantera à jamais l’esprit de Jamie Ball. Alors qu’elle garait sa voiture dans le parking souterrain de leur immeuble, elle s’est mise à hurler, puis l’appel a été coupé. La police arrive sur les lieux en moins de vingt minutes, mais Logan s’est volatilisée dans les airs, laissant derrière elle voiture et téléphone portable.
Ce même après-midi, au bord du lagon de Hove, des ouvriers découvrent le squelette d’une femme d’une vingtaine d’années, décédée 30 ans auparavant. À première vue, pour Roy Grace et son équipe, ces éléments semblent complètement déconnectés. Mais une autre jeune femme de Brighton est portée disparue, qui ressemble comme une sœur à Logan… Après 80 ans, la ville de Brighton abrite-t-elle un nouveau serial killer ?

Grands anciens tome 1 : La baleine blanche (éditions Soleil)
En 1850, le jeune Ishmaël a pour intention de quitter la marine marchande pour devenir marin sur un baleinier et, pour ce faire, s’est transporté à l’auberge de l’Amiral Bandow de New Bedford à la Nouvelle-Angleterre pour y glaner quelques précieux conseils. En ces lieux bruyants où la bière coule à flot, il y rencontre le romancier Hermann Melville qui, fort de l’intérêt que porte le jeune homme sur la chasse au cachalot, se décide à lui faire part d’une histoire fascinante et effrayante, celle du Capitaine Achab et de son combat titanesque contre le Kraken, l’immense créature des bas fonds marins. Commence alors un récit impressionnant dans lequel l’appel du large devient synonyme de légendes terrorisantes, de folie, de prières impies et également de démesure.


En partenariat : 

Le berceau de la peur / Louise Voss & Mark Edwards (éditions Amazon)
La première enfant a été enlevée chez elle.
Le deuxième, dans la voiture de sa mère.
Et la troisième, dans sa propre chambre à coucher…
Lorsqu’un soir, Helen et Sean Phillips sortent en laissant leur fille aînée de 15 ans garder sa petite sœur Frankie, ils ignorent qu’ils s’apprêtent à vivre le pire cauchemar de tous les parents.
Quand l’enquête démarre, l’inspecteur principal Patrick Lennon a bon espoir de retrouver les trois enfants sains et saufs. Mais un premier corps est retrouvé dans un parc de Londres, et Lennon comprend que le temps est compté. Dans cette affaire, les apparences sont trompeuses…
Un roman qui mêle si habilement enquête policière et thriller psychologique que vous ne pourrez vous empêcher d’aller vérifier que vos enfants sont en sécurité !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s