Editions Le Cherche Midi

Alerte coup de cœur !

Mon avis :

J’avais pas mal vu tourner ce roman sur Instagram et ma foi à ce moment-là j’avais besoin d’un roman « feel-good » et pourquoi pas celui-là, qui pouvait peut-être me rapprocher un peu de l’Italie de mon papa et pour tout vous dire c’est la petite phrase d’accroche au dos du livre qui m’a conquise  » Attention, la lecture de Ciao Bella pourrait avoir des conséquences irréversibles : parler avec les mains, écouter avec le cœur, rire de tout (et surtout de soi), ou devenir accro aux pasta al dente. »

J’ai rie et j’ai pleurée pendant ma lecture, ce roman fait du bien et honnêtement plus de bien que je ne l’aurai imaginée. L’écriture est simple, dynamique et tellement envoûtante.

J’ai pu m’identifier à Anna, cette maman aux peur incongrues mais que nous avons tous, une maman moderne et une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds qui essaye de reprendre sa vie en main grâce à ses séances de thérapies. Et bien sur un petit voyage en Italie pour qu’elle puisse avancer et régler les non-dits.

Bref, un véritable coup de cœur même si j’ai beaucoup pleurée mais qui m’a fait avancer aussi dans la période difficile ou j’ai lu ce roman.

Un grand merci à l’autrice.

Résumé :

Grandir, pardonner et manger des pâtes.

 » J’ai peur du chiffre quatre. C’est une superstition très répandue en Asie. Le rêve ! Enfin des gens qui me comprennent ! Je devrais peut-être déménager…
– Vous avez beaucoup d’autres phobies ?
– Vous avez combien d’années devant vous ?  » 

Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Et elle est enceinte de son deuxième enfant. Pour affronter cette nouvelle grossesse, elle décide d’aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie. L’occasion aussi, pour elle, de replonger dans le pays de son enfance, l’Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu’à sa nonna chérie. C’est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux…
À quel point l’enfance détermine-t-elle une vie d’adulte ? Peut-on pardonner l’impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?

Sur Instagram

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s